La Gamification : facteur clé de succès d’un Digital Event.

gamification

La gamification ou ludification est le fait d’utiliser le jeu à d’autres fins que le divertissement en lui-même. Le jeu sous toutes ses formes a toujours fait parti de notre développement personnel. Il est notamment un outil d’apprentissage et de socialisation.

Qu’en est-il aujourd’hui de son utilisation en entreprise ?

Selon une étude Gartner, 70%  des entreprises seront amenées à utiliser la gamification dans leur stratégie de communication interne et externe.

Pourquoi ?
La gamification a le potentiel d’accompagner intelligemment la transformation des entreprises : la relation avec ses clients & fournisseurs et les relations entre les collaborateurs.
En effet, en fonction de la cible concernée et des objectifs, la gamification permet de répondre à différents objectifs de communication.

Dans le cas de la communication interne et RH, la gamification fait surtout appel à la participation du public interne concerné. La participation entraîne une implication et une appropriation plus rapide et plus forte. Elle permet également de stimuler l’innovation et d’aider à faire évoluer les comportements.

Dans le cadre – par exemple – d’un changement majeur au sein d’une entreprise, le gamification permet aux collaborateurs d’aborder ce changement sous un angle ludique et de l’accepter plus facilement.

Si la gamification est de plus en plus utilisée en entreprise, notamment dans le cadre de process de recrutement (L’Oréal Reveal) ou encore de motivation de la force de vente (Galderma’s sales team challenge), elle trouve également sa légitimité dans le cadre de digital event.

Cola Cola Entreprise a récemment mis en place un système de gamification dans le cadre son digital event organisé par U Pro pour sa convention managers 2013.

Un dispositif qui permet de manière générale de :

Booster la participation online

La gamification permet d’encourager le participant à être actif et à participer à l’expérience digitale en l’engageant et en lui faisant découvrir le contenu de l’événement de manière pro-active.

Créer de la compétition et dynamiser le networking

La nature humaine est joueuse… Un digital event incluant des mécaniques de compétitions entre collaborateurs ou en équipe résultent toujours en une plus grande participation au digital event.

Le networking, la cohésion et même l’esprit d’appartenance sont boostés quand il s’agit de compétitions en équipes (filiales locales, agences, groupes de travail).

Augmenter la portée des messages

L’implication et l’engagement introduits par les mécaniques de gamification permettent d’augmenter le taux de mémorisation des messages et de l’événement en lui-même.

En synthèse, l’introduction de mécaniques de jeux et de challenges dans un digital event est l’un des facteurs clés de succès qui remportent l’adhésion des organisateurs de digital event ainsi que des participants ; la pertinence des contenus et la dimension sociale étant les deux autres pierres angulaires d’un digital event réussi.

La New York Fashion Week attire 630 000 visiteurs sur ses défilés live sur Internet

1

Depuis de nombreuses années,Mercedes-Benz s’engage à travers le monde entier dans l’univers de la mode et est notamment sponsor des principaux rendez-vous : Fashion Week à New York, Berlin et Pékin et sponsor des semaines de la mode à Paris, Londres et Milan.
Au total, le constructeur automobile s’investit dans des événements du monde de la mode dans plus de 30 pays​ ​partageant une passion avec les créateurs ; celles de l’élégance, du style et de la perfection.

A New York, la Mercedes-Benz Fashion Week vient de s’achever.

Le dispositif digital imaginé par Mercedes Benz a cumulé cette année 630 000 visiteurs qui ont eu l’occasion de suivre en direct et en différé immédiat l’intégralité des 59 défilés de créateurs.

Cette augmentation de 50% par rapport aux audiences de 2012 vient souligner le tournant engagé par l’univers de la mode à l’international depuis quelques années.

A cet égard, la MB Fashion de New York n’a pas encore atteint les audiences record annoncées par certains créateurs outre atlantique affichant des audiences Live de plusieurs millions de visiteurs.

Alexander Mc Queen par exemple annonçait suite à son premier live stream en 2010 une audience de 3,5 millions de visiteurs sur Youtube.
Plus récemment, Topshop se vantait d’avoir attirer 4 millions de visiteurs sur sa retransmission live début 2013. Le dispositif ultra social mis en place à l’occasion permettait aux internautes de prendre un « quick shot »  du mannequin arrivant en bout du catwalk et de partager son screenshot immédiatement avec ses amis sur les réseaux sociaux ; une mécanique bien huilée augmentant considérablement la viralité autour du e-événement (environ 200 000 shares pendant le live).

Néanmoins, pas de surprise… Pour attirer de telles audiences, Topshop, Mc Queen ou encore Burberry ont déployé des campagnes de promotion de leur live event et des partenariats solides notamment avec Apple, Facebook ou encore Google.

Ces indicateurs quantitatifs permettent de souligner l’intérêt grandissant des internautes du monde entier à suivre les événements de type Fashion Week en direct et en différé afin de pénétrer un univers jusqu’alors réservé à une élite…

Quand Société Générale rime avec digital

INTERACTIVITE

A l’occasion du lancement de la présentation du bilan du projet expérimental participatif et stimulant (PEPS) de la Société Générale, Le philosophe Michel Serres a déclaré «  Après la crise, les banques ne retourneront pas au même état. Elles doivent inventer quelque chose d’inattendu. Attendez-vous à des choses inouïes. »

C’est exactement dans ce contexte que s’est déroulé le PEPS  pendant 1 mois (du 21 mai au 21 juin) sur le réseau social interne SG Communities. Le but était de permettre à tous les collaborateurs du groupe de dire ce qu’ils pensaient de l’impact du numérique pour les clients, les équipes de la banque et les systèmes d’information.

La société générale s’est donc lancée dans une démarche de co-construction inédite à la mode 2.0 avec ses 155 000 collaborateurs dans le monde.

Frédéric Oudéa, PDG du groupe Société Générale a déclaré lors de la présentation « Nous avons la volonté d’accélérer la transition numérique qui est pour nous un enjeu considérable ». Il a d’ailleurs précisé « Je n’aime pas le mot d’enjeu car il faudrait plutôt parler d’opportunité ».

En effet, la place du numérique dans notre société est de plus en plus importante, faire participer ses propres collaborateurs a permis à la Société Générale de les rendre acteurs des changements de demain dans le domaine du digital.

« PEPS montre que de grandes entreprises peuvent avancer aussi vite et de manière autant réactive que de plus petites, et cela – justement – grâce aux outils numériques » poursuit Frédéric Oudéa. En effet, l’appel à contribution sur le réseau social de l’entreprise a été largement relayé et les collaborateurs ont été nombreux à participer aux échanges et faire des propositions.

C’est à l’initiative de deux membres du comité exécutif, Françoise Mercadal-Delasalles, directrice des ressources et de l’innovation, et de Caroline Guillaumin, directrice de la communication, que le groupe bancaire a donc invité ses équipes à réfléchir durant un mois au travers du réseau social interne SG communities à l’impact de la transition numérique sur les comportements.

Quelques chiffres clés de cette expérience :

-          15 000 participants contributeurs actifs dans 19 pays

-          16 000 votants dans 60 pays

-          1 000 suggestions/propositions

-          200 animateurs ont assuré la coordination

-          30 thèmes majeurs sur trois axes (relation client, fonctionnement interne et la technologie)

Mais que va-t-il rester de tous ces échanges ?

Un grand livre blanc du numérique sera présenté aux responsables métiers du groupe bancaire,  « il a été beaucoup question de simplifier la relation avec les clients, dématérialiser certaines opérations. On a aussi évoqué la création d’applications permettant de restituer aux clients des données détenues par la banque, par exemple pour les aider à savoir combien il leur reste à dépenser dans le mois » raconte Françoise Mercadal-Delasalles. Elle nous précise que « quand 10 000 personnes se mettent à avoir des idées sur ce qui constitue le cœur de votre travail et de votre expertise, oui cela perturbe », les idées ont porté sur l’utilisation du smartphone, le coffre-fort électronique pour les clients, la banque post trading, un gadget baptisé « SG World » qui serait une application pour smartphones permettant de recevoir spontanément les informations financières adéquate à l’endroit où l’on se situe, le travail à distance, le SSO, ou encore un wiki pour les collaborateurs.

Pour conclure, Françoise Mercadal-Delasalles  explique que « comprendre et intégrer les mutations considérables apportées par le numérique représente un enjeu de performance, de différenciation et de compétitivité essentiel pour notre groupe. »

A n’en pas douter, beaucoup d’autres entreprises vont suivre l’exemple de la Société Générale et s’intéresser de très près au digital et à l’utilisation qu’elles peuvent en faire pour qu’il devienne un réel facteur clés de succès.

3 stratégies pour garantir le succès de vos e-événements

iPad

Dans le prolongement de l’article du 19 Juin présentant les 10 tactiques pour attirer des e-participants et des partenaires, nous vous présentons aujourd’hui 3 stratégies pour garantir le succès de vos e-événements.

Stratégie 1 : Encourager l interactivité

Plus votre événement virtuel sera interactif, plus vous aurez de participants récurrents. L’important pour un événement virtuel est que les internautes vivent une expérience nouvelle et enrichissante.

Pour améliorer l’interactivité, différents outils sont possibles tels que : Questions/réponses avec les organisateurs de l’événement, les intervenants, forum d’échanges entre participants, questions et commentaires live pendant la retransmission en direct, slides live, outils de social sharing…

Les e-participants retourneront dans un espace qui offre de la discussion.

A noter que de la modération est souvent recommandée afin de contrôler les flux de questions et commentaires.

Stratégie 2 : Offrir des informations pertinentes pendant l’événement

Il est essentiel de « doser » le volume d’informations proposées aux internautes aux différentes étapes du e-événement. Il faut trouver le juste milieu pour avoir un effet d’annonce qui attire sans en dire trop, il s’agit d’avoir un équilibre entre répondre aux questions clés, tout en incitant les personnes à vouloir en savoir plus pendant l’événement.

Durant celui-ci, il faut inviter le participant à aller dans un espace dans lequel les intervenants pourront répondre à plus de questions car quand les participants assistent à une présentation, ils interagissent plus.

Stratégie 3 : Mener une enquête post-événement

Le e-événement vit après le jour J. Il est important de conserver la plateforme notamment pour apporter des informations complémentaires et récolter l’avis des e-participants en menant une enquête post-événement.
Ces enquêtes aident à mesurer le succès de l’événement.

De manière générale, il convient de se poser la question de quelle taille pour quel événement.
Pour des événements physiques, généralement « plus c’est grand, mieux c’est ». Plus il y a d’exposants, d’intervenants et de participants, plus les organisateurs pourront justifier des frais engagés et/ou les participants du montant de l’inscription.

Pour des événements virtuels, le critère « grande taille » n’est pas nécessairement le meilleur. La spécificité d’un événement  virtuel réside justement dans l’intimité qu’il est possible de créer en générant une communication plus intéressante entre les participants et les intervenants.

Pour conclure, gardons en mémoire que les e-participants d’un événement online recherchent avant tout :

- Du contenu

- Des échanges et de l’interactivité

- Un moyen pour économiser du temps et de l’argent

Selon une récente étude menée par Marketingprofs en 2011, 90 % des e-participants aux événements virtuels sont satisfaits de l’expérience vécue, de l’information apportée et du format.

Le e-événement est donc un excellent levier pour capter une audience qui n’aurait pas été présente à un événement physique et de les encourager à venir en présentiel à la prochaine édition.

10 tactiques pour attirer des e-participants et des partenaires

Well-known physical formula

Cela ne fait plus de doute, le digital s’installe de plus en plus dans l’événementiel. Les récentes études démontrent que le marché de l’événement virtuel est en pleine croissance :

-          En 2012, il a augmenté de 53.10 % pour représenter 40 Millions d’euros

-          En 2014, il devrait représenter 200 Millions d’euros

Les entreprises et organisateurs d’événements se tournent donc de plus en plus vers des événements digitaux ; qui représentent de nouveaux leviers stratégiques notamment pour les directions marketings, commerciales et de la communication.

En effet, les événements virtuels offrent une nouvelle façon de toucher une plus large audience en France comme à l’international tout en optimisant les dépenses liées à l’organisation de l’événement.

Dans cet article, nous allons vous présenter 10 tactiques permettant de créer des événements virtuels réussis.

Tactique 1 : S’associer à des partenaires

La première clé d’un e-événement est de s’associer à des partenaires pouvant générer une audience

Prenons deux exemples:

Une marque de prêt à porter retransmet en direct un défilé de lancement de collection. En s’associant à un ou plusieurs partenaires médias féminins online, celle-ci peut démultiplier l’audience qui suivra l’événement en ligne en capitalisant sur un support disposant d’une audience naturelle importante avec une forte appétence pour la mode.

Une institution publique organise une conférence sur un sujet de société pouvant intéresser un grand nombre de citoyens. Il est vivement recommandé d’identifier des partenaires médias à forte audience souhaitant proposer le contenu vidéo live à son lectorat.

Comme nous venons de le voir voici deux questions pour nous aider à choisir le bon partenaire :

Est-ce que ce partenaire convient à mon audience cible ?
Les 2 exemples ci-dessus soulignent parfaitement le bénéfice principal de la tactique n°1 : un média online partenaire bien ciblé et à forte audience permet à un e-événement de démultiplier sa visibilité. En proposant au média partenaire de retransmettre sur son propre site le contenu en direct et/ou en différé, je m’assure de démultiplier l’audience de mon e-événement.

Est-ce que l’événement virtuel sera bénéfique pour le partenaire ?

Le partenaire média doit également y trouver son compte : Le contenu proposé doit être pertinent pour ses internautes afin de leur offrir un accès privilégié à une information. Ainsi, il peut fidéliser son audience existante et attirer de nouveaux internautes qui viendront pour suivre l’événement.

Tactique 2 : Capitaliser sur les Relations Publiques

Pour les événements virtuels s’adressant au grand public, 2 leviers pour générer du trafic le jour J :

Le 1er est de capitaliser sur les outils de médiatisation tels que relation presse, relation avec les e-influenceurs ou encore réseaux sociaux de l’entreprise pour faire connaitre le plus largement possible l’événement.

Le 2nd est d’encourager les partenaires de l’e-événement à communiquer auprès de leurs propres réseaux et à médiatiser l’événement. En démultipliant les actions de relations publiques et relations presse de toutes les parties prenantes, l’événement virtuel s’assurer de toucher une audience plus large

Tactique 3 : Impliquer les participants et les intervenants

Les participants et intervenants peuvent également être un excellent levier de promotion du e-événement. Ainsi, il est pertinent de leur suggérer d’utiliser leurs propres ressources (base de données, réseaux presses, blogueur influant…) pour communiquer auprès de leur audience sur leur intervention ou participation. C’est un moyen peu couteux pour diffuser l’information et augmenter la présence d’internautes aux événements virtuels.

Tactique 4 : Adopter une démarche intelligente d’achat d’espace ciblé

Dans certains cas, il peut s’avérer pertinent d’avoir recours à l’achat d’espace ciblé sur des sites web pertinents avec pour objectif d’orienter les internautes vers la page de l’événement. Un investissement – même restreint – s’il est correctement alloué, peut avoir des retombées extrêmement positives avec des visiteurs intéressés sur l’événement digital.

Tactique 5 : Capitaliser sur les bases de données

Cette tactique consiste à l’envoi d’emails par l’organisateur de l’événement et ses partenaires à leur base de données internes pour la promotion de ces événements virtuels. En effet, les salariés ou collaborateurs peuvent être les premiers intéressés par le sujet et devenir ainsi prescripteurs et donc relais efficaces de communication auprès de leur propre réseau.

Au même titre qu’un événement « traditionnel », l’exploitation intelligente de bases de données externes peut permettre de toucher une audience plus large, intéressée et devenant elle-même média d’influence.

Tactique 6 : Rappeler aux personnes inscrites le déroulement de l’événement

Si la participation à l’événement virtuel nécessite une inscription préalable de l’e-participant, des campagnes de relance doivent être mises en place afin de rappeler régulièrement les informations essentielles.

Dans certains cas, des emails « pédagogiques » peuvent être envoyés à quelques jours de l’événement virtuel afin d’expliquer le concept du e-événement, ses pré requis éventuels ou encore les fonctionnalités que l’internaute pourra y trouver.

De manière générale, les meilleurs moments pour effectuer un rappel de connexion à l’événement sont le jour précédent et le jour de l’événement en fournissant de nouveaux des informations sur le déroulement et en y intégrant le programme et un rappel éventuel des données d’identification.

Tactique 7 : Utiliser les réseaux sociaux pour attirer des e-participants

En fonction de la nature du e-événement, sa promotion sur les réseaux sociaux va différer. Ainsi, il est important de définir en priorité quelles sont les cibles prioritaires et ou elles échangent. Facebook, Linkedin, Vidéo,Twitter, Google+, Youtube, Pinterest, Instragram ou encore Tumblr peuvent tous avoir un intérêt dans la promotion et/ou la retransmission du e-événement.

Néanmoins, il est primordial de définir un objectif, une stratégie et donc des actions pour chacun d’entre eux en fonction du e-événement et de sa cible.

Tactique 8 : Mettre en avant les bénéfices du e-événement pour le participant

Pour chaque événement virtuel il existe des bénéfices pour les e-participants.

Les identifier en amont permet de les souligner et de les valoriser afin d’encourager un maximum d’internautes à se connecter et suivre l’événement.

Dans certains cas, une excellente manière d’encourager la participation est de souligner le gain de temps de trajet. Dans d’autres cas, il faudra capitaliser sur le contenu que l’internaute ne pourra pas obtenir ailleurs qu’en se connectant pour suivre le e-événement sur Internet.

A noter que les principales raisons pour lesquelles les internautes suivent un événement online sont :

·         Informatif : Avoir accès à un contenu

·         Divertissant : Interagir avec les autres e-participants et/ou intervenants

·         Economique : Economiser du temps et de l’argent

Tactique 9 : Capitaliser sur une plateforme dédiée mise à jour régulièrement

Un événement virtuel ne peut plus exister sans une plateforme web dédiée. Celle-ci doit être mise à jour régulièrement et exister avant, pendant et après l’événement.
L’objectif est bien de faire vivre l’événement plus longtemps en proposant du contenu adapté aux différentes étapes de « vie » du e-événement.

A minima, voici les éléments essentiels à proposer aux e-participants :

·         Espace d’inscription

·         Programme

·         Retransmission en direct

·         Modules d’interactivité et d’échanges avant, pendant et après

·         Retransmission en différé

·         Programme éventuel des prochains live

D’autres fonctionnalités fidélisent l’audience et permettent d’augmenter le temps passé telles que :

·         Serious game

·         Module de prise de rendez-vous

·         Photothèque et médiathèque

·         Vidéo pédagogique

Tactique 10 : Utiliser le serious game et le jeu concours comme leviers de motivation

Le gaming s’il est intelligemment mis en place permet d’offrir aux internautes une motivation supplémentaire pour participer au e-événement, à se connecter sur la plateforme et interagir entre eux ou avec l’organisateur.

Ainsi, la participation à l’événement virtuel peut être encouragée en ajoutant un dispositif de gaming visant à offrir à l’internaute ayant le plus contribué sur la plateforme un lot à définir (cadeau, bon de réduction, voyage, visite, interview exclusif, avant-première…)

crédits photo : © buchachon – Fotolia.com

Le colloque 2012 du Centre d Analyse Stratégique accessible en live

CAS_2012-final

Pour la 3ème année consécutive, le Centre d’Analyse Stratégique, institution française appartenant aux services du Premier Ministre, a retransmis en direct sur Internet son colloque de rentrée sur le thème: Quel modèle de croissance pour l’Europe ?

Le dispositif implémenté a permis à un maximum de personnes : entreprises, citoyens ou journalistes de suivre le colloque « comme s’ils y étaient » en se connectant sur la page dédiée à la retransmission live.

Accessible en anglais et en français, il était donc possible de suivre en direct les 3 tables rondes depuis son PC, son mobile ou sa tablette (y compris iPad & iPhone).

Le système de contributions live encourageait également les e-participants à poser leurs questions ou commenter les différentes interventions en live. Tout au long de cette journée de colloque, les questions des internautes ont été reprises en salle et par la journaliste afin de les soumettre aux speakers.

Pour ceux qui souhaitent voir ou revoir le contenu du colloque international du Centre d’Analyse Stratégique, connectez-vous au différé.

En cliquant sur le chapitre de votre choix dans le bandeau de droite, la vidéo se synchronisera automatiquement au contenu demandé.

Un dispositif mis en place par U Pro.

Hugo Boss continue de surprendre avec le 1er défilé diffusé en Live ET en 3D sur internet

Hugo Boss 3D_2
Pour se distinguer de la concurrence et remporter l’adhésion du plus grand nombre, Hugo Boss a, depuis plusieurs années, misé sur la retransmission en direct de ses événements – notamment ses défilés – et l’utilisation intelligente des réseaux sociaux.

Fin 2010, un concours vidéo avait été proposé aux internautes sur Facebook, Twitter et YouTube. Les gagnants du concours s’étaient vus offrir un pass «journaliste » avec accès au backstage pendant le défilé qui était diffusé en live sur Internet.

En janvier dernier, la marque diffusait son défilé Automne-Hiver 2012 en live sur son blog. A cette occasion, elle avait organisé un concours sur Facebook.

Le prinicpe était simple : pour augmenter ses chances de gagner et de répondre correctement aux questions posées sur la page facebook de la marque, l’internaute devait regarder le live du défilé…

Et le 18 mai prochain, pendant la fashion week automne-hiver de Pékin, Hugo Boss continue d’innover en proposant la 1ère retransmission live en 3D…

Toujours fidèle à ses dispositifs précédents, Hugo Boss invite les internautes à visiter sa page Facebook pour gagner des billets pour Pékin, ou encore des lunettes 3D.
Twitter est également un relai d’informations exclusives pour ce fashion show étonnant en live sur Internet… !

Une stratégie gagnante… Depuis qu’Hugo Boss a multiplié les ouvertures de boutiques aux 4 coins du monde et capitalisé sur une stratégie vidéo / réseaux sociaux, le chiffre d’affaires a progressé de 17% l’an passé pour dépasser 2 milliards d’euros !

Le 3ème Congrès de la Gauche Européenne en direct sur Internet

european-left-logo2

Le PGE, communément appelé European Left Party, regroupe les partis socialistes, communistes, « rouge-verts » ainsi que d’autres partis démocratiques de gauche européens. Ce parti politique, créé en 2004, a pour vocation de donner un autre contenu à l’Union européenne et rassemble aujourd’hui 20 partis membres et 11 partis observateurs.

Son 3ème congrès se tient à partir d’aujourd’hui et jusqu’à dimanche à Paris avec au programme, la lutte contre les « sacrifices imposés aux peuples européens » face à la crise économique et financière…

A l’occasion et pour permettre au plus grand nombre de suivre les échanges et débats portés par les différents intervenants européens, le PGE a choisi U Pro pour les accompagner dans le dispositif web.

Les 3 jours du congrès sont retransmis en direct sur une page dédiée et sur la page Facebook du parti comptant près de 4 000 fans.

Le flux Twitter #ELCongress, visible en temps réel dans la page du live de l’événement, va permettre aux internautes d’interagir entre eux, de poser des questions et de commenter le congrès.

U Pro va finir expert de la thématique crise économique puisqu’il avait diffusé en septembre dernier la conférence du Centre d’Analyse Stratégique sur la France et l’Europe face à la crise économique…

U Pro, solidaire du Téléthon 2010

deafi2010

Aujourd’hui commence la 24ème édition du Téléthon organisée par l’AMF (Association Française contre les Myopathies)  qui durera 2 jours.

Comme chaque année, un dispositif imposant a été mis en place pour rassembler les français autour de cet événement incontournable : 3 plateaux TV principaux, 13 villes ambassadrices et bien sur les 30 heures de direct qui débutent à 18h50 ce soir.

Pour la première fois cette année, les sourds et malentendants vont pouvoir se mobiliser grâce à Deafi et s’associer au Téléthon 2010 en participant eux aussi à la grande campagne de dons et de solidarité nationale grâce à la DeafiLine du Téléthon 2010.

La France compte aujourd’hui 4 millions de sourds et malentendants dont la plupart ne pouvait pas jusqu’à présent accéder au canal traditionnel de dons du Téléthon, le téléphone…

Deafi, qui a été conseillée par U Pro à cette occasion, a mis son infrastructure au service de l’opération et accueillera les sourds et malentendants en live dès 18h45 ce soir sur le site dédié à l’événement.
Les bénévoles de Deafi seront disponibles en webcam et par tchat pendant toute la durée du Téléthon pour accueillir les sourds et malentendants et les guider en direct dans leurs démarches de dons.

L’avant-première de Harry Potter 7 à Londres en direct sur le net

HRH

La première partie du dernier et septième volet de la saga du jeune sorcier « Harry Potter et les Reliques de la Mort » sort prochainement en salle.

Le 19 novembre prochain, ce sont nos amis d’outre Atlantique qui pourront voir ce volet final tant attendu.

De notre côté, nous devrons attendre le 24 novembre pour suivre les folles aventures de nos chers amis Hermione, Ron et Harry.

Parmi les millions de fans à travers le globe, ce sont nos voisins londoniens qui ont eu la chance hier soir de profiter de la 1ère avant-première mondiale.

Des milliers de fans ont bravé le vent et la pluie pour apercevoir leurs vedettes arpenter le tapis rouge.

Le studio américain Warner a même retransmis l’évènement hier en direct sur Internet pour en faire profiter un plus grand nombre.

Et pour les impliquer, de nombreux outils interactifs (chats, facebook et twitter) sont venus enrichir cette diffusion live.

On se demande si cet évènement londonien si médiatisé ne serait pas dû au récent rachat par la Warner des studios de cinéma de Leavesden, au nord de Londres, où ont été tournés les films de la série Harry Potter, pour un montant non divulgué …

Surtout qu’à l’occasion de l’avant première française (le 22 novembre prochain à Tours), nous ne pourrons apercevoir la bouille de nos chères vedettes …

Quoiqu’il en soit, ce n’est pas la première avant-première de film que nous pouvons suivre en direct sur le net.

Il y a un an, pour la sortie de ‘ Twilight New Moon ‘, le studio américain Summit Entertainment nous avait permis de suivre l’évènement depuis Las Vegas.

La retransmission live et interactive des avant premières de film est en train de se démocratiser … pour notre plus grand plaisir ;-)