Mesures automatiques des usages sur iPad par Médiamétrie

iPad

L’institut Médiamétrie vient de lancer une étude dédiée aux usages sur tablettes iPad intéressante.

Elle est en effet basée sur des mesures automatiques effectuées sur un panel représentatif de 1000 utilisateurs principaux d’iPad. Cette étudie recueille dans un premier temps leur surf réalisé en wifi, avec des indicateurs d’usages similaires à ceux de l’internet fixe et mobile.

Une nouvelle mesure inédite qui permettra de suivre chaque trimestre les usages sur tablettes.

Dès août 2012, Médiamétrie y intégrera des mesures sur l’usage du streaming vidéo dans les applications. Une mine d’information pour les médias, annonceurs, opérateurs, éditeurs de contenu et constructeurs ? Rendez-vous en Mai prochain pour les premiers résultats de cette étude, qui porteront sur le premier trimestre 2012.

Croissance exponentielle de la vidéo en mobilité

Estimation du trafic mobile mondial en 2011 et 2016

Cisco a publié le 14 février dernier son Global Mobile Data Traffic Forecast Update 2011–2016. L’équipementier réseau présente dans cette étude un état des lieux de l’internet mobile en 2011 mais aussi ses prévisions de trafic à l’horizon 2016. Quelques chiffres me paraissent intéressants :

  • La vitesse moyenne des connexions internet mobiles a augmenté de 66% en 2011 et va dépasser 1 Mbps en 2014
  • Le nombre de périphériques mobiles ayant accès à internet va dépasser la population mondiale en 2012
  • Les tablettes vont représenter plus de 10% du trafic en mobilité en 2016
  • Le trafic mondial de données mobiles en 2011 (597 petabytes par mois) était plus de huit fois supérieure à celle du trafic Internet mondial total en 2000 (75 petabytes par mois) et atteindra 10 000 petabytes par mois en 2016
  • La vidéo a représenté plus de 52% du trafic internet mobile en 2011. Elle représentera 2/3 du trafic internet mobile en 2016, soit 6600 petabytes. Cela représente 237 600 années de vidéo en HD-TV diffusées par mois en mobilité.

L’accès de contenus vidéos en mobilité est donc un énorme levier de croissance pour les entreprises spécialisées en vidéo.

Estimation du trafic mobile mondial en 2011 et 2016

La place du e-évènement dans une stratégie de communication

Virtual Edge Summit Hybrid Extension with Full Virtual Finale

Pour la quatrième année consécutive, le sommet des solutions virtuelles pour l’évènement – Virtual Edge Summit 2012 – s’est tenu en janvier à San Diego, rassemblant les acteurs influents du monde de l’évènement virtuel pour partager les dernières réflexions et innovations dans ce domaine.

Virtual Edge Summit Hybrid Extension with Full Virtual Finale

A cette occasion, le Virtual Events Report publié par le Center for Exhibition Industry Research (CEIR) en juin 2011 a permis d’éclairer de manière significative les échanges. Voici quelques chiffres intéressants permettant de mieux appréhender l’avenir des virtuals events ou e-évènements :

  • 65% des évènements virtuels à venir seront toujours adossés à un évènement physique réel
  • 87% des entreprises pensent que les évènements hybrides (physiques & virtuels) vont représenter plus de la moitié des évènements dans les 5 prochaines années
  • 60% des entreprises sondées vont augmenter leurs budgets alloués aux évènements virtuels, et en même temps 42% vont réduire leurs dépenses en évènements physiques.
  • 65% aimeraient organiser 10 évènements virtuels ou plus en 2012

Ces chiffres confirment que l’évènementiel d’entreprise est en pleine mutation. La digitalisation des événements devrait continuer de croitre pour devenir un moyen de communication à part entière.

De multiples challenges et questions entrent alors en ligne de compte : Comment équilibrer justement sa stratégie de communication événementielle entre physique et virtuel ? Comment réussir à maintenir des relations, encourager les échanges et le partage d’expériences avec les nouvelles technologies ? Comment s’adresser à des e-participants qui suivent l’événement depuis leur PC, mobiles ou tablettes ?

54% des vidéos disponibles en HTML5

Feemedia html5

Le nouveau standard HTML5 a connu une très forte augmentation en 2010, avec le développement de la vidéo sur mobile.

Une étude Feemedia constate que le nombre de vidéos disponibles en HTML5 a doublé en 5 mois, 54% des vidéos seraient disponibles en HTML5 !

Les plateformes de vidéo à la demande se sont adaptées progressivement, proposant de nouveaux lecteurs en iframe basculant vers Flash ou HTML5 en fonction du navigateur Internet.

Cette engouement ne doit pas faire oublier que les spécifications du HTML5 ne sont pas finalisées, et que la guerre des standards n’est pas terminée (h264, Ogg, WebM).

Phillippe Le Hegaret, responsable des spécifications HTML du W3C (World Wide Web Consortium) estime que  “le HTML5 n’est pas encore prêt à être mis en productionNotre problème actuellement, c’est que tout le monde s’excite à son propos, mais il est encore un peu trop tôt pour le déployer car nous rencontrons des soucis d’interopérabilité”.

+600% de consommation de vidéo en direct selon Comscore

Comscore

Comscore a publié une étude sur la consommation de vidéo en direct, constatant une hausse de +648% entre 2009 et 2010.

En parallèle, la vidéo à la demande n’a augmenté « que » de +68% en 2010, un chiffre plus modeste étant donné la maturité du marché.

Comscore confirme en chiffres que la vidéo en direct est une des tendances phares de 2010.

Sur le mois de juillet 2010, les internautes ont regardé :

- Plus de 1.4 milliards de minutes de vidéo en direct

- 310 millions de streams sur les sites de vidéo en direct grand public (Justin.tv, Ustream, ..)

Enfin, Comscore a communiqué quelques chiffres sur la cible de la vidéo en direct :

-  30% des consommateurs sont des hommes de 18-34 ans

- 72% de probabilité supplémentaire de toucher la cible des hommes de 18-34 ans avec la vidéo live

Cela explique certainement le succès des défilés de lingerie sur le web ;)

Foursquare vaut finalement 95 millions de dollars

Après un tour de table de 20 millions de dollars mené par Andreessen Horowitz, Foursquare est officiellement valorisé à 95 millions de dollars.

L’entreprise veut utiliser ses nouveaux capitaux pour développer des partenariats avec des marques fortes pour mettre en place des plans de communication originaux alliant point de vente et web.

Foursquare

A l’instar de Starbucks ou encore Pepsi (lire l’article à ce sujet), d’autres seraient donc très prochainement en passe de lancer des opérations marketing pour générer du trafic en magasin.

L’entreprise créée en mars 2009, qui employait encore 5 personnes en début d’année compte désormais près d’une trentaine de salariés. Avec ses capitaux, la start-up  compte aussi s’offrir de nouveaux locaux de 700 mètres carrés en plan cœur de Manhattan.

Le réseau social de géolocalisation Foursquare compte déjà près de 2 millions de membres et enregistre environ 100 000 nouveaux utilisateurs par semaine.

@anywhere, le nouveau service de Twitter

Amazon, Bing, eBay, The New York Times, Yahoo ou encore You Tube intégreront bientôt les services de Twitter!

En quoi consiste ce nouveau service nommé @anywhere ?

Le principe est simple, les internautes auront accès à la plate-forme de microblogging sans quitter le site qu’ils consultent, eBay par exemple.

Ils pourront alors suivre en directement les conversations et réagir sur les sites partenaires de Twitter.

On peut se poser la question de la rentabilité de ce nouveau service qui aura pour conséquence de diminuer le trafic de la page Twitter. Des services payants seront sans doute la solution pour y remédier.

En revanche, Twitter va sans doute grâce à ce service se démocratiser auprès d’un plus large public…

twitter-

Le site de microblogging Twitter propose une fonction de géolocalisation à ses utilisateurs.

Sur les pas de son rival Identi.ca,  Twitter lance « Tweet With Your Location ».  Cette fonction permet comme son nom l’indique, de Twitter tout en signalant aux autres utilisateurs où l’on se trouve.

L’utilisateur doit cocher une case afin que ses « tweets » soient ensuite localisés au moyen de coordonnées (longitude et latitude).  Il peut décider d’indiquer simplement un quartier ou une ville. La localisation apparaît sous la forme d’une carte  Maps, avec, selon les paramètres définis, une flèche précisant où se trouve exactement l’émetteur du message.

John_shadow-1

Ces applications ludiques restent bien sûr paramétrables toutefois elles soulèvent de nombreuses questions sur le respect de la vie privée et les risques encourus  à divulguer ce type d’information sur les réseaux sociaux.

Un site hollandais appelé « PleaseRobMe » a d’ailleurs tenté de faire comprendre à certains utilisateurs comment cette application  contribue à faciliter la tâche aux cambrioleurs.

Les services de géolocalisations se multiplient, d’après un article du 9 mars du New York Times, Facebook serait sur le point de s’ y mettre.

Partager sa situation géographique avec ses amis pour le meilleur ou pour le pire est donc une évolution incontournable à suivre de près …

En 2012, le real time web devrait représenter 25 % du contenu global d’Internet selon Ron Conway

Ron Conway, investisseur américain dont nous avons déjà régulièrement parlé, continue de voir l’avenir dans le real time web.

betaworks

Lancé en février dernier, DailyBooth vient juste de finaliser son premier tour de table de $ 1 million auprès notamment de Betaworks – société d’investissement spécialisée dans le web de Ron Conway.

Ce site se veut l’initiateur du micro-blogging pour la photo. En d’autres termes, il propose un service similaire à Twitter mais orienté « photo ». Il permet ainsi de publier instantanément une photo et de la partager avec le reste de ses amis et des internautes en temps réel.

dailybooth

Dailybooth revendiquerait déjà 6 millions de visiteurs uniques / mois avec une croissance mensuelle annoncée de 35 %.

Si le business model n’est pas encore clairement établi, les fondateurs comme M. Wheatley (23 ans) indiquait hier dans une interview au Wall Street Journal que leur objectif était d’abord d’atteindre une masse critique d’internautes et d’utilisateurs de leur service. Ils avaient par ailleurs réfléchi à des offres premiums ou encore à la possibilité d’offrir des services physiques d’impression photo.

Cette dernière levée de fond en date continue de renforcer la puissance de toutes les dernières innovations du web en temps réel. D’ailleurs, Ron Conway rappelait encore dans le cadre de son investissement dans DailyBooth que d’ici 3 ans, le temps réel représenterait 25 % du contenu global et des données du web.

Cela devrait représenter un marché de $ 5 milliards, qui selon lui, ne sera pas dominé par une ou deux grosses structures mais pas un panel large d’entreprises offrant des services totalement différents aux internautes et aux entreprises.

Le chiffre du mois : Twitter finaliserait son 3ème tour de table de 100 millions de dollars

Lancé il y a 3 ans (août 2006), Twitter a vu son audience croître drastiquement pour atteindre en juin dernier, selon Comscore, 44,5 millions d’internautes qui ont visité le site de Twitter dans le monde, soit une multiplication par 15 de l’audience par rapport à juin 2008.

twitter-visiteurs-juin-2009

Des chiffres et un marché qui excitent les investisseurs…
Twitter a déjà 2 tours de table à son actif et y a levé 57,8 millions de dollars auprès notamment de Benchmark Capital (Ebay, Palm, Mint.com, …) et Union Square Venture (Feedburner, Delicious, …).
Cette nouvelle levée de fond viendrait valoriser Twitter à $ 1 000 000 000 (milllard), soit 4 fois plus que ce qu’il pesait lors de son dernier tour de table en février !

twitter_bird

Si les premières levées de fonds avaient pour objectif de développer l’infrastructure technique et les services, on peut penser que celle-ci permettra non seulement de poursuivre son développement mais aussi de démultiplier les efforts pour trouver des solutions de rentabilisation de son audience puisque, pour l’instant, Twitter ne dégage pas de bénéfices.

Le New York Times qui a dévoilé la nouvelle, mentionne un chiffre quelque peu « surprenant » : avec cette nouvelle valorisation à $ 1 milliard, Twitter vaudrait le double de la chaîne Domino’s Pizza, laquelle emploie 10 500 salariés pour 1,4 milliard de chiffre d’affaires annuel.