Meerkat vs Periscope
Avec le développement constant des réseaux sociaux, le livestreaming est en plein essor et voit apparaître régulièrement de nouveaux acteurs sur le marché. C’est le cas de Meerkat et Periscope qui viennent de se lancer dans le streaming personnel et individuel, au travers de deux applications mobiles disponible sous IOS et Android.

Meerkat et Periscope se fondent tous deux sur un même principe de base : pouvoir diffuser aisément un événement auquel vous assistez.

La philosophie de ces deux applications reste néanmoins distincte. Meerkat a fait le choix d’un flux vidéo accessible uniquement en direct et visible par tous. Periscope offre à l’inverse une fonction de replay permettant ainsi de visionner un live pendant 24 heures après sa diffusion et permet un meilleur partage sur les réseaux sociaux.

U Pro, évoluant perpétuellement pour s’adapter aux besoins des entreprises et anticiper ceux de demain s’est intéressé de très près à ces deux solutions. Pour rappel, U Pro est un cabinet expert en transformation numérique des entreprises tant par le conseil que l’édition de logiciels. A ce titre, Clément Thoret expert livestreaming chez U Pro nous livre son avis concernant ces deux applications.

1. Quelles ont été vos premières impressions lors de l’installation et l’utilisation de ces applications ?

« Dans un premier temps, j’ai été agréablement surpris par la simplicité de création d’un livestream, il suffit d’entrer le nom de notre live et nous voilà à proposer du contenu vidéo à l’ensemble de la planète. Sur un plan ergonomique, Periscope marque des points avec un design particulièrement épuré et une interface plus travaillée, facilitant ainsi son utilisation. Il faut également savoir que contrairement à son concurrent, Periscope propose aux utilisateurs de revisionner un live 24 heures après sa transmission. La grande distinction entre ces deux solutions réside principalement sur la partie communication. En effet, l’application Periscope ayant été rachetée par la société américaine Twitter en janvier 2015 avant même son lancement, jouit d’une très bonne intégration sur le réseau social de l’oiseau bleu. Suite à ce rachat, Twitter a bloqué l’accès de Meerkat à certaines fonctionnalités de sa plateforme notamment l’envoi de tweets automatiques pour annoncer la diffusion d’un live.

De plus, un des gros avantages de Periscope comparé à l’application Meerkat, réside dans la création de compte. En effet, il est possible de s’y connecter uniquement à partir d’un compte Twitter, alors qu’à l’inverse sur Meerkat il faut renseigner le numéro de téléphone, insérer le code envoyé par sms et enfin ajouter un avatar. »

2. Que pensez-vous de ce type d’applications pour le grand public ?

« Meerkat et Periscope sont deux applications innovantes permettant au grand public de se lancer très facilement dans le livestreaming en leur fournissant les outils nécessaires. Elles peuvent être très intéressantes pour les blogueurs et journalistes indépendants qui pourront ainsi réaliser des vidéos en direct gratuitement. Bien que ce genre d’applications soient ouvertes à tous, il faut néanmoins disposer de quelques pré-requis afin d’assurer un stream de bonne qualité. Il est nécessaire dans un premier temps de disposer d’une bonne connexion Internet. Je vous conseille l’utilisation de la 4G ou du WiFi sinon la qualité du live risque d’être dégradée. De plus, il faut s’assurer que votre téléphone dispose d’une bonne caméra et d’un bon processeur afin de ne pas impacter la qualité de la vidéo. »

Aujourd’hui, Facebook rejoint la compétition et pourrait peut-être concurrencer Meerkat et Periscope. A l’heure actuelle, le livestream Facebook est uniquement réservé aux célébrités, permettant ainsi de répondre aux questions des fans, de streamer les coulisses ou encore de faire des annonces officielles, le tout en direct. Tout comme Periscope il sera également possible de retrouver un replay du live directement sur la plateforme du réseau social Facebook. De plus, Facebook compte bien – à la manière de Periscope – utiliser la force de son réseau social et de ses fonctionnalités de partage. Ainsi, lorsqu’une célébrité partagera un live, celui-ci apparaîtra sur le fil d’actualités de l’ensemble de ses membres.

Face à Twitter et Facebook les deux géants des médias sociaux, Meerkat aura de plus en plus de mal à se démarquer.

Nouvelle donne sur le marché de la vidéo en ligne : Facebook fait face à YouTube.

facebook-video-downloader

Vous l’avez probablement constaté ces derniers mois, le Ice Bucket Challenge (vidéo virale courte faite en faveur de la lutte pour la maladie Charcot) a été vu et relayé sur Facebook par toutes les plus grandes stars internationales ou hommes politique et personnes d’influence.

C’est Mark Zuckerberg, qui a rendu populaire le challenge suite à sa nomination par Chris Christie, gouverneur du New Jersey. La participation du PDG de Facebook a été vue plus de 371 000 fois.
En à peine 3 mois 10 milliards de vidéos ont été vues par 440 millions d’internautes, soit 10 fois plus de vues que sur YouTube pour le même contenu.

Grâce au capital viral du lancement de défi lié au Ice Bucket Challenge, Facebook a su faire preuve d’une démonstration de force face à un nouveau challenge : la vidéo en ligne.

Aujourd’hui, plus d’un milliard de vidéos sont vues chaque jour sur Facebook. Entre mai et juillet 2014 le réseau annonce avoir connu une croissance de 50% des vidéos vues, ce qui le place au premier plan des acteurs de la vidéo en ligne (selon Médiamétrie, le réseau social serait proche du n°2 en France : Dailymotion)

En 2012, avec l’achat d’Instagram, Facebook avait déjà initié sa stratégie orientée contenus. Après le partage de photos sur Internet, Facebook arrive donc en force sur le marché de la vidéo et se lance en grand challengeur des poids lourds du marché. L’avantage concurrentiel annoncé par Facebook s’appuie sur la lecture automatique des vidéos dans le flux d’actualité ce qui pourrait devenir un argument majeur pour les annonceurs.

La publicité vidéo ciblée sur Facebook commence à séduire de gros annonceurs.
Ainsi Guerlain, Yves Saint Laurent et Microsoft se lancent dans ce nouveau modèle de communication via Facebook.

Cette stratégie paiera-t-elle quand on sait que Youtube à lui seul détient plus de 20% du marché de la publicité vidéo aux Etats-Unis ?

 

Hugo Boss continue de surprendre avec le 1er défilé diffusé en Live ET en 3D sur internet

Hugo Boss 3D_2
Pour se distinguer de la concurrence et remporter l’adhésion du plus grand nombre, Hugo Boss a, depuis plusieurs années, misé sur la retransmission en direct de ses événements – notamment ses défilés – et l’utilisation intelligente des réseaux sociaux.

Fin 2010, un concours vidéo avait été proposé aux internautes sur Facebook, Twitter et YouTube. Les gagnants du concours s’étaient vus offrir un pass «journaliste » avec accès au backstage pendant le défilé qui était diffusé en live sur Internet.

En janvier dernier, la marque diffusait son défilé Automne-Hiver 2012 en live sur son blog. A cette occasion, elle avait organisé un concours sur Facebook.

Le prinicpe était simple : pour augmenter ses chances de gagner et de répondre correctement aux questions posées sur la page facebook de la marque, l’internaute devait regarder le live du défilé…

Et le 18 mai prochain, pendant la fashion week automne-hiver de Pékin, Hugo Boss continue d’innover en proposant la 1ère retransmission live en 3D…

Toujours fidèle à ses dispositifs précédents, Hugo Boss invite les internautes à visiter sa page Facebook pour gagner des billets pour Pékin, ou encore des lunettes 3D.
Twitter est également un relai d’informations exclusives pour ce fashion show étonnant en live sur Internet… !

Une stratégie gagnante… Depuis qu’Hugo Boss a multiplié les ouvertures de boutiques aux 4 coins du monde et capitalisé sur une stratégie vidéo / réseaux sociaux, le chiffre d’affaires a progressé de 17% l’an passé pour dépasser 2 milliards d’euros !

Elite diffuse en Live son casting à Paris

elite-model-look-casting-2011-parly-23-mars-image-431075-article-ajust_300

 

Le mercredi 6 avril 2011, U Pro retransmettra en direct sur Facebook le casting Elite Model Look depuis le  centre commercial Les Quatre Temps à la Défense.


 

 

Vous aurez l’occasion de découvrir en live un casting de la plus célèbre agence de mannequins : le parcours des candidates lors du concours, le jury, les délibérations mais également, l’annonce des jeunes filles sélectionnées pour la prochaine étape du casting.

Pour regarder le casting en direct, rendez vous sur la page Facebook de « Elite Model Look » ou sur la page Facebook du centre commercial des Quatre Temps, à partir de 17h45 !

Microsoft apporte le chat Facebook dans Messenger

Ron conway
facebook_messenger

Microsoft fait un pas en direction du protocole ouvert XMPP.

Devant l’érosion de ses parts de marché dans la messagerie instantanée, Windows a choisi d’offrir la possibilité à ses utilisateurs de chatter avec ses amis sur Facebook :

Il y a peu de chance pour que cette innovation soit suffisante pour Messenger, les utilisateurs de messagerie instantanée souhaitent de plus en plus chatter depuis leur réseau social / directement dans le navigateur.
Il s’agit quand même d’un mouvement majeur, permettant de connecter les 300 millions d’utilisateurs Messenger au 500 millions de comptes XMPP de Facebook…

Vous pouvez télécharger Windows Live Messenger Beta ici.

Miso: What are you watching?

Sur le modèle de Foursquare, un nouveau réseau social mobile vient de naître : Miso. Quelle est donc la spécificité de ce nouveau service ?

Les utilisateurs peuvent désormais partager en temps réel  avec leurs amis tous leurs programmes TV préférés à partir de Miso. Avec une interface semblable à celle de Foursquare, l’utilisateur de Miso fera un « Check-In » des programmes qu’il regarde et les diffuser sur Twitter, Facebook ou encore se géolocaliser sur Foursquare. Ainsi, lui et ses amis pourront laisser des commentaires sur cette actualité.

Miso

Outre sa dimension sociale, ce nouveau service représente une réelle valeur ajoutée pour les chaînes de TV et les sociétés de productions de programmes. En effet, elles pourront recueillir en temps réel les impressions des téléspectateurs. Une démarche de crowdsourcing pourrait être mise en place afin de fidéliser, challenger voire même faire interagir le téléspectateur directement avec un  programme TV, ce qui apporte une dimension inédite au média TV.

Pour aller plus loin dans les différents usages business, je vous invite à lire cet article qui laisse entrevoir les perspectives d’avenir du nouveau service Miso.

Alors Miso serait-il un nouveau moyen pour créer une passerelle entre le media TV et Internet ? On peut se poser la question quand on sait que  les jeunes téléspectateurs désertent en masse la télévision pour Internet et les réseaux sociaux.

whatareuwatching.png

Les 18-44 ans délaissent Facebook en juin 2010

Lassitude pour des réseaux sociaux, polémique sur l’utilisation des données personnelles ou simple cou de mou ? Telles sont les causes qui pourraient expliquer la baisse d’audience du réseau social Facebook en juin dernier.

En effet, une récente étude Inside Facebook Gold, démontre que la tranche d’âge la plus addict à Facebook, les 18-44 ans, aurait délaissé Facebook en juin 2010. De plus, la croissance globale de Facebook aurait connu sa première baisse d’audience aux Etats-Unis.  Le site aurait enrigistré seulement 300 000 nouveaux membres en juin contre 8 millions en mai 2010.

Concernant cette baisse, les dérives de l’utilisation des données personnelles pourraient être la principale explication.

Pour Inside Facebook, il s’agit d’une phase normale après une croissance ininterrompue mais qui s’avère toutefois assez soudaine « Nous n’avons jamais vu une telle chute, (…) quelle qu’en soit la cause, et la classe d’âge qui a chuté en juin est aussi celle qui a probablement le plus suivi le débat sur la vie privée, et le timing semble correspondre« , déclare Inside Facebook.

Facebook july 2010


Inside Facebook : blog indépendant basé à Palo Alto, en Californie, qui traite de Facebook et de la plate-forme Facebook à destination des développeurs et des acteurs du marketing.

Google sera-t-il de taille pour rivaliser avec Facebook ?

Avec le succès de Facebook, le terrain du web social est très convoité. Mais Facebook reste à l’heure actuelle, l’indétrônable.

Toutefois, Google n’a pas dit son dernier mot et la rumeur veut qu’il lance un réseau social capable de rivaliser avec Facebook. Selon Adam D’Angelo, ancien responsable technique de Facebook, ce réseau social serait un vrai projet qui porterait le nom de Google Me.  » Google a réalisé que Buzz n’était pas suffisant et qu’ils avaient besoin de construire un réseau social de première classe, complet, sur le modèle de Facebook. Contrairement aux tentatives précédentes, c’est un projet hautement prioritaire pour Google  »

En effet, plusieurs tentatives ont été menées par Google avec la création de modules « sociaux » tel que Social Search, Google Profile ou encore Friend Connect… Ces modules nous démontre que Google a les capacités pour créer un réseau social, mais on peut se poser les questions suivantes : Google n’arrive-t-il  pas trop tard ? De même, réussira-t-il à provoquer l’enthousiasme de manière durable chez l’internaute ? Une autre barrière devra aussi être franchies comme la polémique face aux données personnelles. L’internaute montrerait plus de réticences à fournir ses informations à Google.

D’ici quelques temps, nous en serons plus sur la détermination de Google à contrer son principal rival Facebook mais la bataille sera rude…

google me

Le réseau social interne BlueKiwi, ouvert à Facebook et Twitter

Avec l’ère du Social Business, les l’entreprises sont de plus en plus amenées à participer à la résolution d’un problème social, écologique…

Elles doivent désormais être en mesure de connaître les opinions exprimées quotidiennement par leurs collaborateurs, partenaires, clients et savoir adapter leurs produits et services en temps réel.

Dans ce contexte, le français BlueKiwi, permet aux entreprises d’engager des conversations et d’interagir au quotidien avec leurs salariés, partenaires, clients et web-influenceurs.

Leur modèle SaaS, c’est à dire la mise à disposition d’un logiciel sous forme de service web permet de créer un réseau social interne pour les entreprises.

Ce mois-ci, BlueKiwi va plus loin avec sa nouvelle version « Summer 10 ». Cette dernière intègre  en direct les informations émanant de médias tels que Twitter et Facebook, au réseau social de l’entreprise. L’idée étant que l’entreprise doit pouvoir intégrer à ses processus de décision et d’analyse ce qui se dit d’elle à l’extérieur et profiter des nouvelles opportunités business qu’offrent les médias sociaux (crowdsourcing…).

Offrant une réactivité maximale, ce logiciel s’avéré être un outil performant de gestion de crise. Si un utilisateur fait état sur Twitter, d’un bug sur un produit de votre entreprise, en quelques minutes l’alerte est donnée en interne, la conversation est rapatriée via BlueKiwi vers les équipes R&D, une discussion s’engage et la correction est apportée, l’information est alors communiquée sur Twitter. Le tout depuis la même plate-forme BlueKiwi.

bluekiwi

La vidéo en direct cartonne avec la Coupe Du Monde

Outre l’augmentation de l’audience offline (télévision/radio) générée habituellement par la Coupe du Monde, cette année le phénomène se décline sur le web et bat des records d’audience sans précédent, avec notamment la diffusion en direct des rencontres.

En effet, il devient plus facile pour les employés de bureau de regarder les rencontres de leurs équipes préférées ;) Au Royaume-Uni, 7% de la population devrait regarder un match en direct ou en VoD sur Internet, selon Pricewaterhouse Coopers.

Les internautes sont donc friands de vidéo en direct et TF1 l’a bien compris en diffusant 27 matches en direct et la totalité des rencontres en vidéo à la demande sur son site évènementiel. Comme le montre le graphique ci-dessous, le site a enregistré plus de 11,7 millions de visites et 1,7 million de vidéos vues.

audience-tf1-coupe-du-monde_192

Bien entendu, la chaîne ne  s’est pas privée de monétiser l’évènement en vendant des spots de publicité vidéo.

Le trafic des sites d’information a lui aussi plus que doublé par rapport au précédent record établi en 2008 avec l’élection de Barack Obama. Selon la société  Akamai, jeudi 24 juin, le nombre de visites a atteint les 20,7 millions de visiteurs par minute.

akamai-audience-fifa

De même, les conversations sur les réseaux sociaux ont connu une ampleur sans précédent. Selon une étude de Havas Sports réalisée avec le CSA et citée par les Echos, 48% des 15-35 ans auraient l’intention de suivre la Coupe du monde sur un média social, en majorité pour regarder des vidéos, et ensuite pour donner leur avis (43%). TF1 a d’ailleurs crée un module Facebook pour commenter le match lors de sa diffusion en direct.

Du coté de Twitter, des comptes ont été créés spécialement pour l’évènement comme nous vous l’annoncions ici, créant par ailleurs des incidents techniques.

Les évènements sportifs diffusés en direct sur Internet sont donc promis à un bel avenir… pour le plus grand bonheur des fans ;)