Miso: What are you watching?

Sur le modèle de Foursquare, un nouveau réseau social mobile vient de naître : Miso. Quelle est donc la spécificité de ce nouveau service ?

Les utilisateurs peuvent désormais partager en temps réel  avec leurs amis tous leurs programmes TV préférés à partir de Miso. Avec une interface semblable à celle de Foursquare, l’utilisateur de Miso fera un « Check-In » des programmes qu’il regarde et les diffuser sur Twitter, Facebook ou encore se géolocaliser sur Foursquare. Ainsi, lui et ses amis pourront laisser des commentaires sur cette actualité.

Miso

Outre sa dimension sociale, ce nouveau service représente une réelle valeur ajoutée pour les chaînes de TV et les sociétés de productions de programmes. En effet, elles pourront recueillir en temps réel les impressions des téléspectateurs. Une démarche de crowdsourcing pourrait être mise en place afin de fidéliser, challenger voire même faire interagir le téléspectateur directement avec un  programme TV, ce qui apporte une dimension inédite au média TV.

Pour aller plus loin dans les différents usages business, je vous invite à lire cet article qui laisse entrevoir les perspectives d’avenir du nouveau service Miso.

Alors Miso serait-il un nouveau moyen pour créer une passerelle entre le media TV et Internet ? On peut se poser la question quand on sait que  les jeunes téléspectateurs désertent en masse la télévision pour Internet et les réseaux sociaux.

whatareuwatching.png

Les opérations spéciales : un relais de croissance dans le marché pub

Le marché global de la publicité sur Internet représente 2,11 milliards d’euros nets en 2009. Bien que ce marché se porte mieux que celui des médias traditionnels, il a connu un petit ralentissement au 1Er semestre 2009. Parmi ces composantes, le display n’a pas été épargné avec une baisse significative de 6% entre 2008 et 2009 (chiffres SRI /Capgemini).

evo

On remarque que les marques délaissent le display, jugé trop souvent inadapté aux objectifs des annonceurs au profit du branding. En effet, les attentes des annonceurs en matière de rentabilité et de transformation sont de plus en plus fortes, le branding s’avère être le nouveaux relais de développement efficace. De nouveaux contenus se sont développés (vidéos online, réseaux sociaux, usages mobiles) et avec eux des mécaniques tournées vers l’expérience de marque et l’engagement (groupe de fans dédié…) se sont accrus. Ainsi ce sont les opérations spéciales qui sont annoncées comme la future tendance des annonceurs en 2010.

Les opérations spéciales sont des formats publicitaires de type évènementiel combinant au sein d’un site support plusieurs formes de présences (témoignages produits, création d’espaces d’expression temporaires : blogs, chat, forums…).

L’outil interactif le plus représentatif de ses opérations est la vidéo en direct avec en complément un outil d’expression comme un chat ou une boîte à question.

La marque de cosmétique Caudalie, a d’ailleurs mis en place ce mois-ci une opération spéciale en intégrant sur le site support d’Elle.fr, une boîte à question.

A partir de 15H, les internautes ont pu poser toutes leur question sur un chat spécial beauté. C’est le Dr Olivier Paris du laboratoire Caudalie qui répondait aux questions que se posent les internautes avant l’été. Des questions telles que – comment avoir un bronzage uniforme et lumineux tout l’été où encore existe-t-il des solutions efficaces contre les taches dues au soleil, ont pu être résolues.

Cette opération spéciale réalisée avec le U Pro, a permis également à la marque de collecter des données de monitoring (combien d’internautes ont posé des questions, combien d’internautes ont visité la page Internet…).

De même, toujours avec le U Pro, le site Tom’s Guide appartenant à BestofMedia Group, un des trois plus grands groupes média Internet et high-tech au monde organisait, en février dernier, un chat. Le chef de produit Sony Vaio, Patrick Moncet répondait en direct à toutes les questions sur les Netbooks et PC de la marque.

Selon l’étude SRI / Capgemini relative au premier semestre 2009, les opérations spéciales représentaient 17 % des investissements display. Ces opérations spéciales constituent donc la grande tendance du web et un relais de croissance incontestable pour le marché publicitaire qui devraient poursuivre son développement en 2010.

L’e-mailing vidéo en directe, c’est pour quand?

Si la vidéo en direct s’installe partout, dans les réseaux sociaux, sur les sites de marque, les plateforme UGC… il semblerait que l’e-mailing lui ne puissent pas profiter avant un petit moment, de la vidéo en direct.

En effet, intégrer des contenus vidéo directement dans un courrier électronique ou via une pièce jointe, vous avez dû vous en rendre compte c’est encore techniquement quasi impossible.

Pourtant la demande de ce genre de technologie est en augmentation chez l’ internaute, friand de consommation vidéo en directe.

Toutefois, pour répondre à ce besoin des alternatives sont aujourd’hui utilisées.

Si vous voulez en savoir plus sur l’e-mailing vidéo, vous trouverez un article très complet publié par le Journal du Net ici.

exemple-d-images-click-to-play-utilisees-videomails-620462

Que nous réserve le « Web Interpersonnel » ?

Nous l’avons suffisamment dit et nous ne sommes pas les seuls… dans une interview d’itrnews.com de mi avril, Mickaël Rémond, fondateur de ProcessOne, revient sur les grands bouleversements d’Internet.

Pour Mickaël Rémond, la nouvelle « Toile en temps réel » transformera la façon dont collaborent les employés, la façon dont les entreprises communiquent avec leurs clients et redéfinira complètement les réseaux sociaux.

process one

Le concept de « web interpersonnel » caractériserait le web de demain. Pour ce faire, il s’agit de faire en sorte que les connexions en temps réel deviennent indépendantes de toute plateforme tout en s’accompagnant d’un contenu personnalisé.

ProcessOne, le fournisseur de messagerie instantanée intégrée dans les applications en ligne, voit dans le concept de « Web interpersonnel »  de nombreuses opportunités. Les entreprises pourront par exemple garder ouvert un canal de communication qui serait plus personnel et plus immédiat que l’e-mail pour interagir avec ses clients.

Le moteur de recherche Google en temps réel

On vous l’ avait annoncé dans un précédent article (voir le lien suivant) Google s’apprêtait a indexer le web en temps réel avec PubSubHubbub. C’est aujourd’hui chose faite, on peut voir les flux d’actualités de certains sites Internet s’afficher en temps réel dans les résultats de recherche Google.

Depuis le lancement par Microsoft en juin 2009, du moteur de recherche Bing aux Etats-Unis, Google cherchait à tout prix à combler son retard en matière de temps réel.

Google en temps réel

Basé sur son protocole PubSubHubbub, ce service équivalent à un flux RSS alerte le moteur de recherche des mises à jours de certains sites.

Ainsi lors d’une recherche Google, on apprécie de voir défiler en temps réel les commentaires issus de certains réseaux sociaux tel que Twitter.

En attendant l’arrivée de nouveaux partenariats avec Google tel que des sites e-commerce, on adore voir le marketing 3.0 se démocratiser !

Le site de microblogging Twitter propose une fonction de géolocalisation à ses utilisateurs.

Sur les pas de son rival Identi.ca,  Twitter lance « Tweet With Your Location ».  Cette fonction permet comme son nom l’indique, de Twitter tout en signalant aux autres utilisateurs où l’on se trouve.

L’utilisateur doit cocher une case afin que ses « tweets » soient ensuite localisés au moyen de coordonnées (longitude et latitude).  Il peut décider d’indiquer simplement un quartier ou une ville. La localisation apparaît sous la forme d’une carte  Maps, avec, selon les paramètres définis, une flèche précisant où se trouve exactement l’émetteur du message.

John_shadow-1

Ces applications ludiques restent bien sûr paramétrables toutefois elles soulèvent de nombreuses questions sur le respect de la vie privée et les risques encourus  à divulguer ce type d’information sur les réseaux sociaux.

Un site hollandais appelé « PleaseRobMe » a d’ailleurs tenté de faire comprendre à certains utilisateurs comment cette application  contribue à faciliter la tâche aux cambrioleurs.

Les services de géolocalisations se multiplient, d’après un article du 9 mars du New York Times, Facebook serait sur le point de s’ y mettre.

Partager sa situation géographique avec ses amis pour le meilleur ou pour le pire est donc une évolution incontournable à suivre de près …

Cashmore et Weinschenk en parlent… La dopamine explique la nouvelle addiction au real time web

Pete Cashmore, c’est le CEO de Mashable, Le blog consacré aux communautés virtuelles et aux réseaux sociaux. A eux deux, ils pèsent aujourd’hui 3,8 millions de dollars…

Journaliste pour la rubrique techno. de CNN, il écrivait hier que le temps réel (real time web) était dans le top 10 des grandes tendances web de 2010 : la recherche, la géolocalisation, les informations, les commentaires, les critiques, les enchères et plus globalement, les échanges… tout cela, nous le savons, se fera en temps réel en 2010 !

petecashmore

Selon Pete Cashmore, cette (r)évolution est possible pour deux raisons : technologiques et humaines.

Pour la première explication, nous l’avons déjà écrit de nombreuses fois dans ce blog, il est désormais possible grâce à l’avènement de nouvelles technologies comme le XMPP de communiquer facilement (dans le navigateur internet) et rapidement (instantané en push) sur Internet.

Néanmoins, la deuxième explication liée à la dimension humaine est moins évidente… Pourquoi ce besoin grandissant de temps réel ? Pourquoi une telle explosion de tous ces outils d’échange, de partage, de communication et de recherche en temps réel…

Comme le souligne Pete, ce besoin inexorable proviendrait tout bonnement et simplement de nos têtes et de notre incapacité à être satisfaits…

En effet, selon Susan Weinschenk, psychologue et auteur de Neuro Web Design, un ouvrage sur le comportement en ligne et plus particulièrement sur l’influence par le comportement des pensées conscientes et inconscientes, ces nouvelles techno nous rendent littéralement accros…

Comment ?

La dopamine agit dans notre cerveau non pas comme un élément déclencheur de plaisir et de satisfaction mais comme une drogue nous poussant systématiquement à chercher plus loin… La dopamine nous encourage à être curieux et à chercher toujours plus.

Selon Susan Weinschenk et les études qu’elle a épluchées, les nouveaux usages et outils Internet répondent instantanément à ces besoins issus de l’activité de la dopamine dans notre cerveau.

cerveau

Le mariage dopamine / real time web serait-il en train d’agir comme une drogue dont les internautes ne pourrait plus se passer à l’avenir… ?

A quand les maisons et cures de real time web – désintox ?

computer-addict

Twitter, Facebook et LiveJournal : Oups…Ces liens semblent corrompus

Oups!

Les réseaux sociaux sont à la peine en ce Jeudi 6 Août 2009.

Il est actuellement impossible d’utiliser les fonctionnalités en temps réel de Twitter, Facebook et LiveJournal. Aucune explication n’a encore été donnée par les intéressés.

Va-t-on réussir à arriver au bout de cette journée sans être connecté à notre réseau? Arriverons-nous à se défaire de cette dépendance de l’interconnexion?

Cela pose au moins la question de la difficulté d’implémentation de ces réseaux-live. En effet, le temps réel est un usage très exigeant pour les serveurs, et la gestion de la montée en charge est une problématique clé pour les startups travaillant dans ce domaine.