Nouvelle donne sur le marché de la vidéo en ligne : Facebook fait face à YouTube.

facebook-video-downloader

Vous l’avez probablement constaté ces derniers mois, le Ice Bucket Challenge (vidéo virale courte faite en faveur de la lutte pour la maladie Charcot) a été vu et relayé sur Facebook par toutes les plus grandes stars internationales ou hommes politique et personnes d’influence.

C’est Mark Zuckerberg, qui a rendu populaire le challenge suite à sa nomination par Chris Christie, gouverneur du New Jersey. La participation du PDG de Facebook a été vue plus de 371 000 fois.
En à peine 3 mois 10 milliards de vidéos ont été vues par 440 millions d’internautes, soit 10 fois plus de vues que sur YouTube pour le même contenu.

Grâce au capital viral du lancement de défi lié au Ice Bucket Challenge, Facebook a su faire preuve d’une démonstration de force face à un nouveau challenge : la vidéo en ligne.

Aujourd’hui, plus d’un milliard de vidéos sont vues chaque jour sur Facebook. Entre mai et juillet 2014 le réseau annonce avoir connu une croissance de 50% des vidéos vues, ce qui le place au premier plan des acteurs de la vidéo en ligne (selon Médiamétrie, le réseau social serait proche du n°2 en France : Dailymotion)

En 2012, avec l’achat d’Instagram, Facebook avait déjà initié sa stratégie orientée contenus. Après le partage de photos sur Internet, Facebook arrive donc en force sur le marché de la vidéo et se lance en grand challengeur des poids lourds du marché. L’avantage concurrentiel annoncé par Facebook s’appuie sur la lecture automatique des vidéos dans le flux d’actualité ce qui pourrait devenir un argument majeur pour les annonceurs.

La publicité vidéo ciblée sur Facebook commence à séduire de gros annonceurs.
Ainsi Guerlain, Yves Saint Laurent et Microsoft se lancent dans ce nouveau modèle de communication via Facebook.

Cette stratégie paiera-t-elle quand on sait que Youtube à lui seul détient plus de 20% du marché de la publicité vidéo aux Etats-Unis ?

 

YouTube se lance dans la diffusion de vidéo en direct

Après la diffusion en direct de quelques concerts tels que Alicia Keys ou encore U2 (voir l’article ici), YouTube propriété de Google, s’essaie à la diffusion d’évènements sportifs en direct.

Pour cette première initiative dans le domaine du sport, YouTube a choisi de diffuser en direct les 60 matchs du tournoi de la première ligue de cricket en Inde qui débutait le 12 mars dernier. Les fans à l’international comme en Inde ont pu suivre l’évènement jusqu’à la finale, le 25 avril.

cricket youtube

Et quelle a été la réaction des internautes ? Ils étaient au rendez-vous ! En effet, les résultats espérés par Google ont été largement dépassés puisque 50 millions de personnes se sont connectées sur Youtube pour suivre en live le tournoi : soit 25% de plus que les chiffres d’audience initialement prévus par Google.

L’avantage d’Internet étant qu’il n’est pas nécessaire d’avoir la télévision « bollywoodienne » pour suivre les matchs, 40% des internautes venaient de l’extérieur de l’Inde.

Face à ces résultats encourageant Google serait actuellement en recherche d’autres événements sportifs à diffuser en direct… une nouvelle orientation stratégique pour le célèbre hébergeur de vidéo sur le web ?

La stratégie de communication live et communautaire de la Maison Blanche

Avec l’arrivée d’Obama depuis 1 an à la Maison Blanche, de nombreux changements sont apparus et notamment dans la stratégie de communication au grand public via les réseaux sociaux.

Le “State of the Union Address” était hier accompagné d’un dispositif impressionnant pour assurer aux citoyens américains et au monde entier la possibilité de suivre ses propos…

Petit rappel : Une fois par an, le président des États-Unis prononce un discours, le State of the Union Address, devant le Congrès, dans lequel il dresse le bilan de son programme et en définit les orientations. Habituellement, ce discours est retransmis à la radio et à la télévision.

obamaSOTUA

Mais pour son premier State of the Union Address, Obama a mis les bouchées doubles…

Pour la première fois, son discours était diffusé en direct sur le site de la Maison Blanche devenu un media de communication à part entière et un support d’échange démocratique pour le gouvernement américain.

UStream ou encore Youtube ont diffusé le discours en direct. Les internautes ont pu faire des commentaires et échanger en temps réel sur les propos du président américain.

Facebook a bien entendu été inclus dans ce large « e-dispositif » puisque les internautes ont pu suivre le discours en live et updater leurs statuts pour donner leurs avis et partager leurs points de vues avec leurs amis.

Toutes les grandes chaînes de télévision (ABC, CNN, CBS, etc…) ont couvert l’événement en live, diffusé le discours d’Obama et permis aux journalistes de réagir en temps réel grâce à des flux Twitter créés pour l’occasion.

Enfin et pour ceux qui n’avaient ni Internet, ni la télévision ou juste un peu de mauvaise volonté… la Maison Blanche vient de développer une application iphone qui permet à tous de suivre en temps réel depuis n’importe ou les discours importants du gouvernement !

iphonewhitehouse

Là, on peut en être sur, il nous faudra encore quelques Créateurs du Possible, Lipdub, Coopol et pages Facebook pour espérer rivaliser avec la stratégie de communication et la gestion de la e-reputation du gouvernement américain…

Le Web09 le confirme : la déferlante du temps réel s’empare du web

La conférence du Web 09 organisée par Géraldine et Loïc Le Meur, aura lieu au 104 à Paris, les  9 et 10 décembre prochains.
L’an passé, cet événement devenu incontournable pour les acteurs du web, avait déjà rassemblé 300 journalistes et des participants venus de 40 pays.

logo

Cette année, la thématique de la conférence est forcément le web en temps réel.
Pendant ces deux jours sont attendus les dirigeants et personnalités du web d’aujourd’hui comme le président et fondateur de Twitter Jack Dorsey et autres dirigeants de Facebook ou encore le créateur et CEO de YouTube Chad Hurley.

Ils donneront leurs opinions sur cette tendance du web et débattront de son avenir.

Un programme complet est prévu avec de nombreuses interrogations telles que :
Comment les entreprises vont s’adapter pour ne pas passer à côté de cette tendance pharel ou il n’y a plus de frontières et le buzz est garanti ?
Comment les médias peuvent-ils en tirer profit?
Comment expliquer cette popularité soudaine ?

Une compétition pour les StartUp est également organisée en partenariat avec TechCrunch Europe et en présence de Nathalie Kosciusko-Morizet, donnera la chance à une vingtaine de jeunes sociétés de présenter leurs idées et produits aux personnalités influentes de l’internet et des nouvelles technologies.

Il faudra attendre le mois de décembre pour peut être avoir l’occasion de décrypter les rouages de ce nouveau web …